NEWS

Menu à option 112

Un seul numéro à retenir
Depuis le 1er octobre 2018, un menu à option est activé pour les numéros d'urgence dans les provinces de Namur et de Flandre occidentale.
Si vous avez besoin d'une aide urgente, vous ne devez plus vous rappeler quel numéro est associé au service de secours dont vous avez besoin.
Que l'appel soit passé au 112 ou 101 (voire au 100, même s'il n'est plus conseillé d'utiliser ce numéro qui a été remplacé par le numéro 112), ce menu permet le même choix : soit les pompiers ou une ambulance, soit la police. Une fois que le choix est fait, vous êtes directement mise en communication avec le centre d'appels d'urgence adéquat.
Le menu à option facilite le choix en situation d'urgence et vise à éviter que votre appel ne doive être transféré. Le menu est similaire à l'App 112 BE qui propose de choisir le type d'aide dont vous avez besoin au moyen d'une simple icône (ambulance, pompier ou police). Dans les deux cas, via l'App ou par téléphone, vous êtes immédiatement en contact avec le centre d'appels d'urgence adéquat.
Comment fonctionne le menu ?

Preventief kankeronderzoek bij brandweermannen

Prostaatkanker komt volgens sommige studies toch meer voor bij brandweermannen. Daarom stelt een dokter voor om jaarlijks een preventief kankeronderzoek (PSA bepaling in bloed) uit te voeren en dit bij de brandweermannen vanaf 50 jaar en ouder. De kostprijs per PSA-bepaling bedraagt ongeveer 10,85 euro

Visite de prévention du cancer chez les pompiers

Selon certaines études, le cancer de la prostate est plus fréquent chez les pompiers. C'est pour cela, qu'un docteur au sein d'une zone de secours en flandre, propose un dépistage annuel chez les pompiers de plus de 50 ans par une prise de sang. Le prix est d'environ 10,85 euro.


Un incendie a ravagé une maison, samedi 25 août 2018 dans la zone de secours DINAPHI. Les pompiers de Couvin, Philippeville et Haybes (France) se sont rendus sur place.
Lorsque l'appel aux pompiers a été donné, seulement deux hommes étaient disponibles à la caserne de Couvin. "C'est aberrant de voir que ce sont des pompiers français qui doivent combler les manques. Lorsqu'ils sont arrivés,
ils ont voulu tirer un tuyau jusqu'au Viroin mais il manquait un mètre alors qu'il y avait une bouche incendie à proximité du camion. Ils ne connaissent pas le système belge."

A Oostende, lors des grosses chaleurs, les pompiers ont nettoyé la digue, dans la zone Westhoek (Koksijde, Nieuwport, etc..) , les pompiers ont un règlement de facturation dans lequel figure la pose des guirlandes de Noël
en rue et la chasse aux chiens errants afin de les attraper et les transporter !! Le SLFP se demande quand les pompiers devront remplir la piscine de certains Bourgmestre ?

Dans la zone Brabant Wallon, les pompiers ne savent pas faire face aux nombreuses destructions de nids de guêpes. L'autorité a décidé de louer des kits de destruction de nids de guêpes à la population. Dans un des postes de cette
zone, les agents ne sont plus que 8 la nuit (à partir de 19h jusqu'à 7h) et le Dimanche dont 2 agents bloqués pour l'ambulance. Il est donc IMPOSSIBLE de faire un départ complet pour un incendie.

A Nivelles ils ne sont que 6 et à Tubize 4... C'est à dire qu'un incendie dans cette partie de la zone vide obligatoirement les trois casernes car aucune caserne ne sait assumer un départ complet et respecter la législation.

La charge de travail à triplée car les agents de certains postes doivent quotidiennement renforcer les départs des autres casernes.

Les principes de base utilisés pour l'élaboration de la réforme de la Sécurité civile étaient les suivants :

•des économies d'échelle, débouchant sur une affectation budgétaire plus efficace.

Elle est belle l'économie d'échelle !!! Il se passe tout le contraire dans l'indifférence la plus totale alors que les
autorités cherchent à tout prix à faire des économies.

Alors oui, le SLFP continuera à dénoncer ces situations ridicules et représentant un danger encore plus grand pour la population ainsi que pour les intervenants!


Le SLFP a donné un accord conditionné en Comité A à la prise en compte de nos conditions, dont la liste négociée en groupe de travail avec le cabinet pensions et des périodes pouvant être prises en compte comme des services effectivement prestés. Les deux listes sont annexées au protocole d'accord.
La liste des métiers lourds doit maintenant être entérinée par le conseil des ministres ce vendredi. Le SLFP n'acceptera pas d'amputation dans cette liste, auquel cas notre accord sera caduc.
Comment est-on arrivé à ce consensus ?


Le gouvernement a d'abord décidé de suivre l'avis du comité national des pensions de façon à déterminer les métiers lourds selon les quatre critères de pénibilité.
Pour rappel, ces critères sont la pénibilité :
1. en raison de contraintes physiques, liées à l'environnement de travail ou en raison de charges physiques ;
2. en raison de l'organisation du travail ;
3. en raison des risques de sécurité élevés ;
4. de charge mentale ou émotionnelle.
Après de longues négociations en groupe de travail, le cabinet pensions a établi une liste.
La liste de métiers pénibles du SLFP était trois fois plus longue. Le SLFP a considéré beaucoup plus de fonctions pénibles que le cabinet n'a voulu en accepter.
Pourquoi le SLFP marque son accord sous réserve ?
En absence d'initiative législative, d'ici 2022 tout le monde y perdra du fait de la réduction prévue des coefficients de majoration à 1.05, même pour ceux qui bénéficient d'un tantième de 1/50. En d'autres termes, tout le monde perdrait en cas de statuquo.


Le SLFP estime que la proposition qui nous a été faite est raisonnable pour les raisons suivantes :
• les mesures transitoires, dont la garantie du montant de la pension ; les règles pour les personnes partant prochainement à la retraite ; l'examen des possibilités d'étendre les mesures de transitions
• les droits acquis pour le calcul de la pension
• la période reconnue pour les personnes qui ne bénéficiaient pas d'un tantième, sera rétroactive de 10 ans au lieu de 5 ans
• la reconnaissance de la pénibilité pour le personnel contractuel et temporaire, exerçant la même fonction, comme pour les agents statutaires
• la reconnaissance pour le personnel, qui aujourd'hui ne bénéficie pas d'un tantième préférentiel, comme les infirmières et le personnel de collecte d'immondices.
• endéans les cinq ans la liste sera revue par le gouvernement en concertation avec les partenaires sociaux. Le SLFP mettra tout en œuvre pour faire compléter la liste par les métiers qui actuellement sont qualifiés comme moins pénible par le gouvernement.

Précédent Gouvernement :

2016 tantièmes pompiers = 1.22 X 35 ans de services = 42,7 ans de services
2022 tantièmes pompiers = 1.05 X 35 ans de services = 36.7 ans de services

Proposition actuel Gouvernement :

2020 tantièmes pompiers = 1.15 X 35 ans de services = 40.25 ans de services

Het VSOA gaf een voorwaardelijk akkoord in Comité A nadat de overheid rekening hield met onze voorwaarden, waaronder de lijst van beroepen onderhandeld in een werkgroep met het kabinet pensioenen en de periodes die meetellen als effectief gepresteerde diensten. Beide lijsten zijn toegevoegd aan het protocolakkoord.
De lijst van zware beroepen moet nu nog goedgekeurd worden door de ministerraad van vrijdag. VSOA zal geen schrappingen in de lijst aanvaarden. In dat geval vervalt ons akkoord.
Hoe kwam het akkoord tot stand?


De regering besliste vooreerst het advies van het nationaal pensioencomité te volgen om de zware beroepen te bepalen aan de hand van vier penibiliteitscriteria.
Ter herinnering, deze criteria zijn: penibiliteit omwille van:
1. fysieke belasting gelinkt met de arbeidsomgeving of omwille van fysieke lasten
2. de arbeidsorganisatie
3. hoge veiligheidsrisico's
4. belasting van mentale of emotionele aard.
Na lang onderhandelen in werkgroepen, stelde het kabinet pensioenen een lijst van functies vast.
De lijst van zware beroepen van het VSOA was evenwel drie keer zo lang, VSOA beoordeelde vele functies zwaarder dan het kabinet heeft toegestaan.
Waarom geeft VSOA zijn voorwaardelijke instemming?
Vooral omdat bij gebreke aan een wetgevend initiatief, tegen 2022 iedereen er op verliest door de wettelijk voorziene afbouw van de verhogingscoëfficiënten tot 1.05, zelfs voor wie tantième 1/50 geniet. Met andere woorden bij niet handelen verliest iedereen.
VSOA is van oordeel dat het voorstel aanvaardbaar is gelet op onder andere:
• de overgangsmaatregelen, waaronder de waarborg van het pensioenbedrag; de verzachtende maatregelen voor wie op een zucht van zijn pensioen staat; het onderzoek naar mogelijke uitbreiding van de overgangsmaatregelen
• de verworven rechten voor de berekening van het pensioen
• wie voorheen geen tantième had, krijgt retroactief tien jaar i.p.v. de voorgestelde 5 jaar erkenning van zijn zwaar beroep
• de erkenning van zware beroepen niet alleen voor ambtenaren maar ook voor contractueel en tijdelijk personeel van de overheid die dezelfde functie uitoefenen als een statutaire ambtenaar
• de erkenning voor het personeel dat vandaag geen preferentiële tantième heeft, zoals verplegend personeel en vuilnisophalers
• binnen vijf jaar herziet de regering samen met de sociale partners de lijst. VSOA zal alles in het werk stellen om de beroepen die nu niet zwaar genoeg werden ingedeeld of die nog niet op de lijst staan, dan op de lijst te krijgen.


Vorige regering :

2016 preferentiële tantième = 1.22 X 35 jaar dienst = 42,7 jaar dienst
2022 preferentiële tantième = 1.05 X 35 jaar dienst = 36.7 jaar dienst

Voorstel de huidige regering:
2020 preferentiële tantième = 1.15 X 35 jaar dienst = 40.25 jaar dienst

Prime syndicale pour l'année de référence 2017

La prime syndicale est un avantage social en faveur des membres du personnel du secteur public affiliés auprès d'un syndicat représentatif, tel que le SLFP. Les membres des syndicats reçoivent ainsi une partie de leurs cotisations financières en retour, en récompense de leur engagement et de leur solidarité. Votre employeur du secteur public vous transmet la "demande de prime syndicale pour l'année de référence 2017" au plus tard le 31 mars 2018.

Complétez en lettres capitales et parfaitement lisibles les cases B et C de la demande: vos nom, prénom, date de naissance,adresse, compte bancaire IBAN (sur votre carte bancaire les chiffres après "BE") ; datez et signez avec la mention "lu et approuvé". La "demande de prime syndicale pour l'année de référence 2017" (lecas échéant la "déclaration sur l'honneur pour l'année de référence2017") doit être introduite au plus tard le 30 juin 2018 auprès du secrétariat du SLFP (Boulevard Baudouin 20-21, 1000 Bruxelles.

 Seuls les formulaires originaux, dûment complétés et signés, sont valables (PAS DE duplicata, photocopies, ou documents faxés, scannés, ou transmis par e-mail). Si vous étiez affilié à un autre syndicat représentatif en 2017, vous devez joindre à votre demande une preuve de toutes vos cotisations pour le secteur public versées en 2017 à cet autre syndicat. Cette preuve consiste par ex. en une attestation de l'autre syndicat ou une copie de vos virements.


Syndicale premie voor het referentiejaar 2017

De syndicale premie is een sociaal voordeel voor personeelsleden van de overheidssector aangesloten bij een representatieve vakbond, zoals het VSOA.


Vakbondsleden krijgen zo een gedeelte van hun financiële bijdragen terug als beloning voor hun inzet en solidariteit.
Uw werkgever in de openbare sector bezorgt u de "aanvraag van de vakbondspremie voor het referentiejaar 2017" ten laatste op 31 maart 2018.Vul in hoofdletters en duidelijk leesbaar vakken B en C van de aanvraag in: uw
naam, voornaam, geboortedatum, adres, IBAN rekeningnummer (op uw bankkaart de cijfers volgend op "BE"), dateer en onderteken met de vermelding "gelezen en goedgekeurd".

De "aanvraag van de vakbondspremie voor het referentiejaar 2017" (in voorkomend geval de "verklaring op eer voor het referentiejaar 2017") moet uiterlijk op 30 juni 2018 ingediend worden bij uw VSOA secretariaat,Enkel originele formulieren, volledig ingevuld en ondertekend zijn geldig (GEEN duplicaten, fotokopieën, gefaxte, gescande of gemailde documenten).

 Als u in 2017 aangesloten was bij een andere representatieve vakbond, moet u bij uw aanvraag een bewijs
van al uw bijdragen voor de openbare sector voor 2017 aan die andere vakbond toevoegen. Dit bewijs is bvb. een attest van de andere vakorganisatie of een kopie van uw overschrijvingen.


SLFP-VSOA


Zware beroepen bij de openbare diensten -Les métiers pénibles dans les services publics

(27/10/17) - La concertation sur le travail lourd en comité national des pensions a eu pour résultat une « note
d'orientation » pour la fonction publique. En ce qui concerne les fonctionnaires, les quatre critères de pénibilité pourront entrer en ligne de compte pour déterminer la pénibilité du métier.

Il s'agit de travail physique lourd, organisation du travail pesante, risque de sécurité accru et charge mentale ou émotionnelle.
Ce dernier critère a fait échouer la concertation pour le secteur privé.

Le principe de base serait que celui qui a exercé un métier pénible pendant au moins cinq ans, partira plus tôt à la pension, mais pas avant l'âge de 60 ans.

La presse mentionne des exemples hypothétiques, notamment pour le policier. L'usage du conditionnel est très important. Il s'agit d'une note d'orientation à soumettre au gouvernement et certains des partenaires ont à leur programme politique un âge avancé minimum de 62 ans.

Le SLFP se doit de modérer : « hier, il n'y a eu que l'approbation d'un rapport, pas plus. Le dossier en son
état (les critères et les conséquences de ces critères) doit maintenant être renvoyé dans les organes de négociations, notamment le Comité A et les comités des différents secteurs. »

Het overleg over zwaar werk op het nationaal pensioencomité heeft uiteindelijk geleid tot een "oriëntatienota" voor het
openbaar ambt. Voor wat de ambtenaren betreft, zullen de vier criteria in rekening kunnen genomen worden om de penibiliteit van het beroep te bepalen.

Het gaat over fysiek zware arbeid, organisatie van het werk, verhoogd veiligheidsrisico en mentale of emotionele belasting. Dit laatste criterium heeft het overleg doen mislukken voor de privésector.

Het basisprincipe zou zijn dat degene die een zwaar beroep heeft uitgeoefend gedurende minimum vijf jaar, vroeger met pensioen zal gaan, maar niet voor de 60-jarige leeftijd.

De pers haalt hypothetische voorbeelden aan, namelijk voor de politie. Het gebruik van de voorwaardelijke wijs is heel
belangrijk. Het gaat over een oriëntatienota die aan de regering moet voorgelegd worden .. en sommige regeringspartners hebben in hun politiek programma een vervroegde leeftijd op minimum 62 jaar.

VSOA juicht niet voorbarig: "gisteren werd enkel een verslag goedgekeurd, niets meer. Zoals het dossier er nu staat (de criteria en de gevolgen van die criteria), moet het nu doorgestuurd worden naar de overlegorganen, namelijk het Comité A en de comités van de verschillende sectoren."


Mesdames,
Messieurs,

Vous êtes cordialement invités à la réunion du Comité C qui se tiendra le mardi 14 novembre 2017 à 10h00 au SPF Intérieur, rue de Louvain 1 à 1000 Bruxelles, dans la salle A3-2.5.

Ordre du jour :
Projet d'arrêté royal relatif à la carte d'identification du personnel opérationnel des zones de secours.

Geachte mevrouw,
heer,

U wordt vriendelijk uitgenodigd op de vergadering van het Comité C die zal plaatsvinden op dinsdag 14 november 2017 om 10u00 bij de FOD Binnenlandse Zaken aan de Leuvenseweg 1 te 1000 Brussel, zaal A3-2.5.

Agenda:

Ontwerp van koninklijk besluit betreffende de identificatiekaart voor het operationeel personeel van de hulpverleningszones.

8 OCTOBRE 2017. - Arrêté royal déterminant l'implantation des unités de la Protection Civile


PHILIPPE, Roi des Belges,
A tous, présents et à venir, Salut.
Vu la loi du 15 mai 2007 relative à la Sécurité civile, les articles 157 et 224, alinéa 2;
Vu l'avis de l'Inspecteur des Finances, donné le 19 mai 2017 et le 7 juin 2017 ;
Vu l'accord du Ministre du Budget, donné le 26 juin 2017 ;
Vu l'analyse d'impact de la réglementation réalisée conformément aux articles 6 et 7 de la loi du 15 décembre 2013 portant des dispositions diverses en matière de simplification administrative;
Vu l'avis 62.036/2 du Conseil d'Etat, donné le 25 septembre 2017 en application de l'article 84, § 1er, alinéa premier, 1° des lois coordonnées sur le Conseil d'Etat;
Sur proposition du Ministre de l'Intérieur et de l'avis des ministres qui en ont délibéré en Conseil,

Nous avons arrêté et arrêtons :


Article 1er. Sur le territoire du Royaume, les unités opérationnelles de la Protection Civile sont implantées à Brasschaat, Miksebeekstraat 153 et à Crisnée, Rue Vincent Bonnechère 30.


Art. 2. Entrent en vigueur le 1er janvier 2019 :


1° l'article 157 de la loi du 15 mai 2007 relative à la sécurité civile;
2° le présent arrêté.


Art. 3. Le ministre qui a l'Intérieur dans ses attributions est chargé de l'exécution du présent arrêté.


Donné à Bruxelles, le 8 octobre 2017.


PHILIPPE
Par le Roi :
Le Ministre de l'Intérieur,
J. JAMBON


8 OKTOBER 2017. - Koninklijk besluit tot bepaling van de vestiging van de eenheden van de Civiele Bescherming


FILIP, Koning der Belgen,


Aan allen die nu zijn en hierna wezen zullen, Onze Groet.
Gelet op de wet van 15 mei 2007 betreffende de civiele veiligheid, artikelen 157 en 224, lid 2;
Gelet op het advies van de inspecteur van Financiën, gegeven op 19 mei 2017 en 7 juni 2017;
Gelet op het akkoord van de Minister van Begroting, gegeven op 26 juni 2017;
Gelet op de impactanalyse van de regelgeving, uitgevoerd overeenkomstig artikelen 6 en 7 van de wet van 15 december 2013 houdende diverse bepalingen inzake administratieve vereenvoudiging;
Gelet op advies 62.036/2 van de Raad van State, gegeven op 25 september 2017 met toepassing van artikel 84, § 1, eerste lid, 1° van de gecoördineerde wetten op de Raad van State;
Op de voordracht van de Minister van Binnenlandse Zaken en op het advies van de in Raad vergaderde Ministers,
Hebben Wij besloten en besluiten Wij :


Artikel 1. Op het grondgebied van het Koninkrijk worden de eenheden van de Civiele Bescherming gevestigd in Brasschaat, Miksebeekstraat 153 en in Crisnée, Rue Vincent Bonnechère 30.


Art. 2. Treden in werking op 1 januari 2019:
1° artikel 157 van de wet van 15 mei 2007 betreffende de civiele veiligheid;
2° dit besluit.


Art. 3. De minister bevoegd voor Binnenlandse Zaken is belast met de uitvoering van dit besluit.


Gegeven te Brussel, 8 oktober 2017.
FILIP
Van Koningswege :
De Minister van Binnenlandse Zaken,
J. JAMBON

UNE VÉRITABLE CONCERTATION S'IMPOSE

Par son « accord d'été », le gouvernement a pris de nouvelles décisions injustes. Pourtant il prétend améliorer le pouvoir d'achat, créer de l'emploi et investir. Donc, un show de bonnes nouvelles. Mais en même temps, il prend des mesures sévères, il s'en prend à nos pensions et tranche pour la énième fois dans les services publics.

Le démantèlement du statut et le recrutement contractuel deviennent la règle

Le SLFP exige le maintien du statut et de la nomination définitive

Le gouvernement a l'intention de mettre fin à la nomination définitive au sein de l'autorité fédérale, de recruter des contractuels et de ne plus nommer des fonctionnaires que dans les fonctions régaliennes. il reste à définir ce que l'on entend par fonction régalienne. La garantie d'indépendance et la protection contre l'immixtion politique, les conflits d'intérêts et l'arbitraire sont visiblement de moindre importance pour ce gouvernement. C'était sans compter avec le SLFP. Nous exigeons que le gouvernement revienne sur cette décision.

Travailler plus longtemps pour une pension moindre

Le SLFP revendique une pension correcte

Qui paiera les pensions des statutaires restants s'il n'y a plus de statutaires ? Qui bénéficiera encore d'une pension du deuxième pilier si le nombre de contractuels se multiplie ? Qui exerce un métier lourd et qui non ? Une pension à points à l'avenir... ? Le gouvernement a fait un fourre-tout. Il y a actuellement beaucoup de questions et peu de réponses.

Economiser et privatiser à tout va

Le SLFP plaide pour le maintien d'un secteur public dynamique et efficace

Le gouvernement poursuit sa politique de démantèlement du secteur public, animé uniquement par des contingences budgétaires. L'expérience nous apprend toutefois que la privatisation fait augmenter les prix et que les économies escomptées ne se réalisent pas. La qualité du service est pourtant essentielle au bien-être économique et social de notre pays. Le gouvernement veut-il donc remettre en cause le bon service à la population, uniquement par appât du gain ?

Le SLFP ne veut pas d'une confrontation stérile ; il ne prend provisoirement pas l'option d'une grève générale, mais exige une véritable concertation.

TIJD VOOR EEN CORRECT OVERLEG

De regering nam met haar 'zomerakkoord' nieuwe en onrechtvaardige beslissingen. Nochtans beweert ze de koopkracht te verhogen, jobs te creëren en te investeren. Een goed-nieuwsshow dus. Maar tegelijk neemt ze harde maatregelen, raakt ze aan onze pensioenen en hakt ze voor de zoveelste keer in op de openbare diensten.

Afbraak van het statuut en contractuele aanwerving de regel

VSOA eist behoud van het statuut en vaste benoeming

De regering is van plan de vaste benoemingen bij de federale overheid stop te zetten, contractueel te werven en enkel nog ambtenaren te benoemen in gezagsfuncties. Over welke functies het dan precies gaat, is niet duidelijk. De garantie op onafhankelijkheid en de bescherming tegen politieke inmenging, belangenvermenging en willekeur is duidelijk van ondergeschikt belang voor deze regering. Wel, dan hadden ze niet op het VSOA gerekend. Wij eisen dat de regering terugkomt op deze beslissing.

Langer werken voor minder pensioen

VSOA vraagt een correct pensioen

Wie zal de pensioenen van de overgebleven statutairen betalen als er geen statutairen meer zijn? Wie zal nog een tweede pijler pensioen krijgen, als het aantal contractuelen verveelvoudigt? Wie oefent een zwaar beroep uit en wie niet? Een pensioen met punten in de toekomst... ? De regering gooit alles op een hoopje. Momenteel zijn er vele vragen en weinig antwoorden.

Besparen en privatiseren alom

VSOA pleit voor het behoud van een dynamisch en efficiënt werkende openbare sector

De regering zet zijn ontmantelingspolitiek van de openbare sector verder, louter uit budgettair oogpunt. De ervaring leert dat privatisering de prijzen doet stijgen en de beoogde besparing dan ook niet wordt gehaald. De kwaliteit van de dienstverlening is nochtans essentieel voor het economisch en sociale welzijn van ons land. Wil de regering dan de goede dienstverlening op de helling zetten uit puur winstbejag?

VSOA wil geen steriele confrontatie, opteert voorlopig niet voor een algemene staking maar eist wel een correct overleg.

De ministerraad keurt op voorstel van minister van Veiligheid en Binnenlandse Zaken Jan Jambon twee ontwerpen van koninklijk besluit goed in verband met de hervorming van de civiele bescherming.

Een nieuw koninklijk besluit bevestigt de organisatie van de Civiele Veiligheid op twee complementaire niveaus: de hulpverleningszones voor de dringende lokale opdrachten en de Civiele Bescherming voor de gespecialiseerde of langdurige nationale opdrachten.

De hervorming van de brandweer van 2014 leidde tot de creatie van 34 hulpverleningszones. Deze zones kunnen vandaag alle dringende opdrachten uitvoeren die hen toegewezen zijn in de reglementering, alleen of met versterking van andere naburige zones.

De Civiele Bescherming zal op haar beurt haar organisatie aanpassen om een meer gespecialiseerde hulpdienst te worden met opdrachten die complementair zijn aan deze van de hulpverleningszones.

Vanaf 1 januari 2019 zullen bepaalde hulpverleningszones die tot op heden versterking kregen van de Civiele Bescherming omwille van de locatie van de eenheden, naar het voorbeeld van de andere zones, de verantwoordelijkheid voor de veiligheid van de burgers op lokaal niveau op zich nemen. De opdrachten van de Civiele Bescherming zullen zich richten op gespecialiseerde ondersteuning en langdurige opdrachten.

Civiele Bescherming: gespecialiseerde opdrachten, opgewaardeerd personeelsstatuut en gegroepeerde eenheden

In het verlengde van de investeringen van de voorbije jaren zullen de ondersteuningsopdrachten van de Civiele Bescherming opgesplitst worden in drie groepen:

  • CBRN (Chemisch, Bacteriologisch, Radiologisch en Nucleair): beheer van de complexe Seveso-incidenten, decontaminatie, gespecialiseerde bestrijding van vervuiling;
  • Search and Rescue: B-Fast-missies, duikers, redders bij overstromingen, USAR (Urban search and Rescue), hondengeleiders en opsporing van vermiste personen ter ondersteuning van de politie;
  • Heavy Support en Crisis Management: zware blusmiddelen, waterbevoorrading over lange afstand, zware pompwerkzaamheden, bestrijding van overstromingen, ondersteuningsinfrastructuur voor het crisisbeheer op provinciaal of federaal niveau.

De uitvoering van de hervorming zal ook de organisatie van de Civiele Bescherming wijzigen:

  • Per gewest zal er een expertisecentrum operationeel zijn (Crisnée en Brasschaat), in plaats van de huidige zes eenheden.
  • Het administratief en geldelijk statuut van het personeel zal opgewaardeerd worden, om aan te sluiten bij dat van de brandweerlieden, waarbij de mobiliteit tussen de 2 organisaties vergemakkelijkt wordt en waarbij de arbeidstijd aangepast wordt aan de specificiteiten van de tweelijnsopdrachten.

Hulpverleningszones: een overgang op maat

Om de overgang voor de betrokken sites voor te bereiden, zal er een taskforce worden opgericht, per site, bestaande uit vertegenwoordigers van het federaal en lokaal niveau. Deze taskforce zal:

  • het overgangsproces begeleiden om oplossingen op maat uit te werken
  • de modaliteiten van een eventuele eigendomsoverdracht van de sites, gebouwen en materiaal uitwerken
  • waken over het gegarandeerde veiligheidsniveau en waken over een gegarandeerde dienstverlening m.b.t. ambulance- en/of brandweerdiensten
  • een aangepaste overgangsregeling voor alle personeelsleden, met een financiële ondersteuning tijdens de overgangsperiode

De keuze van de eenheden van Crisnée en Brasschaat heeft ook gevolgen voor twee federale opdrachten met een lokale impact: de bestrijding van vervuiling op de Noordzee en de hulpverlening bij de SHAPE. Deze opdrachten worden gedelegeerd aan de hulpverleningszones van West-Vlaanderen en Hainaut-Centre die kunnen rekenen op extra personeel en een specifieke dotatie.

Sur proposition du ministre de la Sécurité et de l'Intérieur Jan Jambon, le Conseil des ministres a approuvé deux projets d'arrêté royal relatifs à la réforme de la Protection civile.

Un nouvel arrêté royal confirme l'organisation de la Sécurité civile en deux niveaux complémentaires : les zones de secours pour les missions locales urgentes et la Protection civile pour les missions nationales spécialisées ou de longue durée.

La réforme des services d'incendie de 2014 a conduit à la création de 34 zones de secours. Celles-ci sont aujourd'hui en mesure d'exécuter toutes les missions urgentes qui leurs sont dévolues dans la règlementation, seules ou avec le renfort d'autres zones voisines.

La Protection civile va, à son tour, adapter son organisation pour devenir un service de secours plus spécialisé, avec des missions complémentaires à celles des zones de secours.

A partir du 1er janvier 2019, certaines zones de secours qui bénéficiaient jusqu'à présent de renforts de la Protection civile du fait de la localisation des unités, assumeront, à l'instar des autres, la responsabilité de la sécurité des citoyens au niveau local. Les missions de la Protection civile se concentreront quant à elles sur de l'appui spécialisé et les missions de plus longue durée.

Protection civile : missions spécialisées, statut du personnel revalorisé et unités regroupées

Dans la continuité des investissements réalisés ces dernières années, les missions d'appui de la Protection civile seront réparties en trois groupes :

  • CBRN (chimique, bactériologique, radiologique et nucléaire) : gestion des incidents Seveso complexes, décontamination, lutte spécialisée contre la pollution
  • Search and Rescue : missions B-Fast, plongeurs, sauveteurs inondations, USAR (Urban search and Rescue), maîtres-chiens et recherche de personnes disparues en soutien à la police
  • Heavy Support et Crisis Management : moyens lourds d'extinction, approvisionnement en eau sur des longues distances, pompage lourd, lutte contre les inondations, infrastructures de soutien à la gestion de crise au niveau provincial ou fédéral

La mise en œuvre de la réforme va aussi modifier l'organisation de la Protection civile :

  • Un centre d'expertise sera opérationnel par région (Crisnée et Brasschaat), au lieu de six unités actuellement.
  • Le statut administratif et pécuniaire du personnel sera revalorisé, pour s'aligner sur celui des pompiers et faciliter ainsi la mobilité entre les deux services, et le temps de travail sera adapté aux spécificités des missions de deuxième ligne.

Zones de secours : une transition sur mesure

Pour préparer la transition des sites concernés, une taskforce sera créée pour chacun. Composée de représentants des niveaux local et fédéral, elle sera chargée de :

  • accompagner le processus de transition pour développer des solutions sur mesure
  • élaborer les modalités d'un éventuel transfert de propriété des sites, des bâtiments et du matériel
  • veiller à garantir le niveau de sécurité et de service des ambulances et/ou des autres interventions
  • développer des dispositions transitoires adaptées pour tous les membres du personnel, avec un soutien financier pendant la période transitoire

Le choix des unités de Crisnée et Brasschaat entraîne également des conséquences pour deux missions fédérales avec un impact local : la lutte contre la pollution en mer du Nord et les secours au SHAPE. Ces missions sont déléguées aux zones de secours de Flandre occidentale et de Hainaut Centre qui pourront compter sur une aide en personnel et une dotation spécifique.

VOTRE AVIS-UW ADVIES

Cancer chez les pompiers-Kanker brandweerlieden

En vertu de l'article 14 de l'arrêté royal du 28 septembre 1984, je porte à votre connaissance que l'Ecole Provinciale du Feu du Hainaut organisera les 28 et 29 mars et les 19 et 20 avril à partir de 8h30' les prochaines épreuves (test d'habilité manuel)) du Certificat d'Aptitude Fédéral.
Ces épreuves sont définies par l'arrêté royal du 18 novembre 2015 relatif à la formation des membres des services publics de secours (voir annexe 3).
L'organisation de ces épreuves aura lieu sur le site de Bauffe, rue de la Croix, 112 à 7870 Bauffe. (grand hall)

https://www.rtl.be/tv/rtltvi/replay/16-03-2017-attentats-les-pompiers-sont-ils-correctement-formes

Le cancer fait plus de victimes chez les pompiers.  Brandweermensen hebben een grotere kans op kanker.

Visionnez notre film de prévention. Bekijk ons preventiefilmtje.

NEWS

Ministre Jambon et Kris Peeters seront présents
Ministre Jambon et Kris Peeters seront présents

Conférence de pressse

Ministers Jambon en Kris Peeters hebben toegezegd om aanwezig te zijn.
Ministers Jambon en Kris Peeters hebben toegezegd om aanwezig te zijn.

Persconferentie